Annonces

Guide Cambodge
Archives

Kampong Cham

Kampong Cham est la troisième plus grande ville du Cambodge et la capitale de la province du même nom.

Cette ville relativement petite n’ait pas encore été très touristique comme Phnom Penh ou Siem Reap. La plupart des voyageurs qui se trouvent à Kampong Cham sont en transit vers d’autres endroits du pays, mais ceux qui choisissent de passer au moins deux jours dans la capitale provinciale apprécieront l’atmosphère décontractée et le charme pittoresque.

La plupart des habitants de Kampong Cham sont bien sûr d’ethnie khmère, mais il y a une importante minorité Cham dans les villes de la province, y compris un nombre disproportionné de musulmans et de chrétiens et de personnes d’origine chinoise.

Si les récents projets semblent améliorer l’état des choses dans la ville (par rapport à d’autres villes cambodgiennes), sachez que le Premier ministre Hun Sen et l’ancien gouverneur de Phnom Penh Chea Sophara sont originaires de cette province et que le gouverneur actuel est le frère du Premier ministre.



Kampong Cham dispose de liaisons routières avec la plupart des grandes villes cambodgiennes, y compris Phnom Penh. L’autoroute entre la ville de Kampong Cham et la capitale Phnom Penh longe le Mékong, et les bus fréquentent quotidiennement cette route, vous ne devriez donc pas avoir de difficulté à vous déplacer entre les deux villes.

Le centre-ville est facilement accessible à pied et se trouve au nord de la route nationale. Quelques hôtels et des restaurants de style occidental se regroupent autour du bord de la rivière et à quelques rues plus à l’ouest se trouve le marché central.

La plupart des sites à voir sont cependant en dehors de la ville elle-même, donc vous aurez besoin d’un transport motorisé.

Ce qu’il vous faudra voir à Kampong Cham :

Kampong Cham n’est pas une ville pleine d’attractions touristiques mais son charme colonial et son atmosphère vous seront chères. Il y a quelques temples à voir dans la région.

Les Ruines de Nokor Wat :

Nokor Wat est un temple angkorien datant du 11ème siècle, contenant un assortiment standard de l’architecture d’Angkor. Certains des mausolées sont ouverts aux touristes et contiennent des os et de crânes du règne génocidaire des Khmers Rouges. À l’intérieur d’un des bâtiments se trouve une série très élaborée de peintures murales, représentant des tortures et des exécutions (de nature religieuse), suivies de scènes du paradis et de l’au-delà. Ce n’est pas toujours un bâtiment accessible, car un moine doit le débloquer pour que vous puissiez y entrer. Il le fait habituellement, bien que votre chauffeur puisse vous demander de vous abstenir. Pour y arriver en vélo, suivez la route vers Phnom Penh sur environ 1 km et tournez à gauche quand vous voyez une route poussiéreuse qui passe par une porte (il y a aussi un panneau). Ne manquez pas le magnifique coucher de soleil dans les vieilles ruines d’Angkor. La visite de ce site peut facilement être combinée avec un voyage dans les montagnes Pros et Srei.

Laisser un commentaire